• Plan d'accès

Comment venir à la tour Eiffel ?

La tour Eiffel est située en plein cœur de Paris dans le 7ème arrondissement, et très facilement accessible. Nous vous recommandons de venir à la tour Eiffel par les transports en commun parisiens : métro, RER, bus. La tour Eiffel est bien desservie par le métro : il y a 3 stations de métro à proximité. Sur la ligne 6, la station Bir Hakeim est la plus proche, à moins de 10 minutes à pied de l’entrée 1 (Allée des Refuzniks) du monument. Les stations Trocadéro (ligne 9) et Ecole Militaire (ligne 8) sont à une quinzaine de minutes à pied de la Tour.  Autre possibilité, la ligne C du réseau de trains RER dessert la station Champ de Mars-Tour Eiffel, située à 5 minutes à pied de l’entrée 1. Vous pouvez également opter pour le bus : les lignes 82, 30, 42 desservent des arrêts à 5 minutes à pied de l’entrée 2 de la tour Eiffel (Allée Jean ...

La tour Eiffel est située en plein cœur de Paris dans le 7ème arrondissement, et très facilement accessible. Nous vous recommandons de venir à la tour Eiffel par les transports en commun parisiens : métro, RER, bus. La tour Eiffel est bien desservie par le métro : il y a 3 stations de métro à proximité. Sur la ligne 6, la station Bir Hakeim est la plus proche, à moins de 10 minutes à pied de l’entrée 1 (Allée des Refuzniks) du monument. Les stations Trocadéro (ligne 9) et Ecole Militaire (ligne 8) sont à une quinzaine de minutes à pied de la Tour.  Autre possibilité, la ligne C du réseau de trains RER dessert la station Champ de Mars-Tour Eiffel, située à 5 minutes à pied de l’entrée 1. Vous pouvez également opter pour le bus : les lignes 82, 30, 42 desservent des arrêts à 5 minutes à pied de l’entrée 2 de la tour Eiffel (Allée Jean Paulhan). Les lignes de bus 69 et 86 s’arrêtent sur le Champ de Mars, à 7 mn de l’entrée 1. La ligne 72 vous dépose près du Trocadéro à une quinzaine de minutes à pied.  Si vous vous rendez en voiture dans le quartier de la tour Eiffel, nous vous recommandons de vous garer dans un parking public. Plusieurs options de parkings payants s’offrent à vous, notamment le parking Quai Branly – Tour Eiffel situé à un peu plus de 5 mn à pied de l’entrée 2 (Allée Jean Paulhan).  Utilisez notre plan interactif ci-dessous pour explorer le quartier et les différents moyens de transports et chemins pour venir à la tour Eiffel.  

La Tour Eiffel, est accessible à tout public via les transports en commun et la voiture.

Découvrez ici comment venir.

  • En Métro Ligne 9, ligne 8 & ligne 6
  • En RER Ligne C
  • En Bus Ligne 82, ligne 42
  • En Vélib Vélos en libre service
  • En Voiture . Liste des parkings
  • En Bateau Accédez à la tour Eiffel par la Seine

La Tour Eiffel, est accessible depuis différentes lignes de métro. Découvrez les stations qui desservent la Tour Eiffel

  • Station trocadéro  à pied
  • Station Bir-Hakeim  à pied
  • Station Ecole militaire  à pied

La Tour Eiffel, est accessible depuis la ligne C du RER. Découvrez la station qui dessert la Tour Eiffel.

  • Champ de mars - Tour Eiffel  à pied

La Tour Eiffel, est accessible depuis différentes lignes de bus. Découvrez les arrêts qui desservent la Tour Eiffel

  • Tour Eiffel  à pied
  • Champ de Mars  à pied

Les stations Vélib’ vous permettent de louer un vélo en libre-service 24h/24 et 7j/7. Un moyen agréable de se rendre à la tour Eiffel tout en se baladant dans les rues de Paris !

  • Station 2 Av. Octave Gréard 1min à pied
  • Station 2 Quai Branly  à pied
  • Station 43 avenue Rapp 2min à pied
  • Station 36 Avenue de Suffren  à pied

Si vous souhaitez venir à la tour Eiffel en voiture, nous vous conseillons de stationner votre véhicule dans un des parkings couverts les plus proches du monument, notamment le parking du quai Branly situé à moins de 300 mètres de la Tour !

  • Parking Quai Branly-Tour Eiffel  à pied
  • Parking Pullman Tour Eiffel  à pied
  • 443 Avenue Joseph Bouvard,  à pied
  • 2 Place Joffre, 75007 Paris  à pied

Accèdez à la tour Eiffel par la Seine, en bateau.

  • Batobus Tour Eiffel  à pied

Calculez votre itinéraire

  • Tarifs & Horaires
  • Haut de page

Horaires de Trains

  • Réseau SNCF national
  • Réseau Ile de France

Horaires de Paris Gare du Nord à Champ de Mars Tour Eiffel - le 26 mai 2024 à 12h30

imprimer

  • Horaires RER A
  • Horaires RER B
  • Horaires RER C
  • Horaires RER D
  • Horaires RER E
  • Horaires TER
  • Horaires TGV
  • Horaires Tram
  • Prochains départs
  • Horaires Ligne H
  • Horaires Ligne J
  • Horaires Ligne K
  • Horaires Ligne L
  • Horaires Ligne N
  • Horaires Ligne P
  • Horaires Ligne R
  • Horaires Ligne U

gare du nord vers tour eiffel

  • Dernières Recherches Train
  • Horaires de Houdan à Paris Montparnasse
  • Horaires de Paris Saint-Lazare à Mantes la Jolie
  • Dernières Recherches RER
  • Horaires Ligne H de Paris Gare du Nord à Valmondois
  • Horaires Ligne H de Creil à Persan Beaumont

Mentions légales / CGU

Nous contacter

  • Pays/Régions
  • Tour Eiffel, Paris

Comment aller à Tour Eiffel à Paris en bus, métro, RER ou tram ?

Voir tour eiffel, paris, sur le plan.

Tour Eiffel plan

Itinéraires vers Tour Eiffel à Paris en empruntant les transports en commun

Les lignes de transport suivantes ont des itinéraires qui passent près de Tour Eiffel

Comment se rendre à Tour Eiffel en bus?

Cliquez sur la ligne de bus pour connaitre les directions étape par étape avec des plans, heures d’arrivée et horaires mis à jour

De IPSOS, Gentilly

De université paris-sud - orsay - paris 11, chatenay-malabry, de sfr rive défense, nanterre, de blizzard entertainment europe, velizy-villacoublay, de université paris diderot paris 7, paris, de roche sas, boulogne-billancourt, de starbucks, velizy-villacoublay, de ifp school, rueil-malmaison, de alcatel lucent france, velizy-villacoublay, de croissy-sur-seine, croissy-sur-seine, comment se rendre à tour eiffel en métro.

Cliquez sur la ligne de métro pour connaitre les directions étape par étape avec des plans, heures d’arrivée et horaires mis à jour

Stations de bus proches de Tour Eiffel à Paris

  • Pont D'Iéna, 4 min de marche, VOIR
  • Bir-Hakeim, 5 min de marche, VOIR
  • Champs de Mars, 5 min de marche, VOIR
  • Champ de Mars - Suffren, 7 min de marche, VOIR

Stations de métro proches de Tour Eiffel à Paris

  • Bir-Hakeim, 6 min de marche, VOIR
  • Trocadéro, 6 min de marche, VOIR

Lignes de bus bus vers Tour Eiffel à Paris

  • 72, Alma - Marceau, VOIR
  • 30, Bir-Hakeim, VOIR
  • 69, Champs de Mars, VOIR
  • 42, Cours de L'Ile Seguin, VOIR

Quelles sont les stations les plus proches pour aller à Tour Eiffel ?

Les stations les plus proches de Tour Eiffel sont :

  • Pont D'Iéna est à 262 mètres soit 4 min de marche.
  • Bir-Hakeim est à 314 mètres soit 5 min de marche.
  • Champs de Mars est à 357 mètres soit 5 min de marche.
  • Trocadéro est à 455 mètres soit 6 min de marche.
  • Champ de Mars - Suffren est à 472 mètres soit 7 min de marche.

Quelles sont les lignes de RER qui s'arrêtent près de Tour Eiffel?

Ces lignes de RER s'arrêtent près de Tour Eiffel:  C

Quelles sont les lignes de métro qui s'arrêtent près de Tour Eiffel?

Ces lignes de métro s'arrêtent près de Tour Eiffel:  6

Quelles sont les lignes de bus qui s'arrêtent près de Tour Eiffel?

Ces lignes de bus s'arrêtent près de Tour Eiffel:  42 , 72 , 82

Quelle est la station de métro pour Tour Eiffel à Paris?

Les métro stations les plus proches vers Tour Eiffel à Paris est Bir-Hakeim and Trocadéro. C'est à 6 min de marche.

Quelle est la arrêt de bus pour Tour Eiffel à Paris?

L'arret le plus proche bus arrêt pour Tour Eiffel à Paris est Pont D'Iéna. C'est à 4 min de marche.

À quelle heure est le premier métro à Tour Eiffel à Paris ?

Le 6 est le premier métro qui va à Tour Eiffel à Paris. Il s'arrête à proximité à 05:30.

Quelle est l'heure du dernier métro à Tour Eiffel à Paris ?

Le 6 est le dernier métro qui va à Tour Eiffel à Paris. Il s'arrête à proximité à 02:11.

À quelle heure est le premier bus à Tour Eiffel à Paris ?

Le 72 est le premier bus qui va à Tour Eiffel à Paris. Il s'arrête à proximité à 07:10.

Quelle est l'heure du dernier bus à Tour Eiffel à Paris ?

Le 72 est le dernier bus qui va à Tour Eiffel à Paris. Il s'arrête à proximité à 00:59.

De combien est le ticket de bus vers Tour Eiffel?

Le ticket de bus vers Tour Eiffel est de €2.15.

De combien est le ticket de tram vers Tour Eiffel?

Le ticket de tram vers Tour Eiffel est de €2.15.

De combien est le ticket de métro vers Tour Eiffel?

Le ticket de métro vers Tour Eiffel est de €2.15.

Obtenez-la sur Google Play

Transports en commun vers Tour Eiffel à Paris

Vous vous demandez comment vous rendre à Tour Eiffel à Paris, France? Moovit vous aide à trouver le meilleur moyen pour vous rendre à Tour Eiffel avec des instructions étape par étape à partir de la station de transport en commun la plus proche.

Moovit fournit des cartes gratuites et des instructions en direct pour vous aider à vous déplacer dans votre ville. Consultez les horaires, les itinéraires, les emploi du temps, et découvrez combien de temps faut-il pour se rendre à Tour Eiffel en temps réel.

Vous cherchez l'arrêt ou la station la plus proche de Tour Eiffel? Consultez cette liste d'arrêts les plus proches de votre destination: Pont D'Iéna; Bir-Hakeim; Champs de Mars; Trocadéro; Champ de Mars - Suffren.

RER: C Métro: 6 9 Bus: 42 72 82 30 69

Vous souhaitez savoir s'il y a un autre trajet qui vous y amène plus tôt? Moovit vous aide à trouver des itinéraires ou des horaires alternatifs. Recevez des directions depuis et vers Tour Eiffel facilement à partir de l'application Moovit ou du site Internet.

Nous rendons l'accès à Tour Eiffel plus facile, c'est pourquoi plus de 1.5 millions d'utilisateurs, y compris les utilisateurs de Paris, ont choisi Moovit comme la meilleure application de transports en commun. Vous n'avez plus besoin de télécharger des applications pour les bus et/ou pour les trains, Moovit est votre application de transport tout-en-un qui vous aide à trouver les meilleurs horaires de bus et de trains disponibles.

Pour obtenir des informations sur les tarifs des bus, métro, RER et tram des trajets vers la Tour Eiffel, veuillez consulter l'application Moovit.

Utilisez l'appli pour vous déplacer vers des endroits recherchés, tels que l'aéroport, l'hôpital, le stade, l'épicerie, le centre commercial, le café, l'école et l'université.

Tour Eiffel addresse: rue Tour Eiffel, 75015 Paris, France à Paris

Comment aller à Tour Eiffel en transport en commun - A propos de cet endroit

Lieux incontournables autour de Tour Eiffel

  • Avenue de Suffren / Tour Eiffel
  • Quai de Grenelle
  • 77 Quai Branly
  • Passerelle Debilly
  • Port de la Bourdonnais
  • Champ de Mars
  • Stade Jean Rey
  • Événements au Bal de la Marine
  • Bal de la Marine
  • Castel Café
  • PORT DE SUFFREN
  • 3 Rue de Buenos Ayres
  • RER Champ de Mars – Tour Eiffel [C]
  • Le Bailli de Suffren
  • Terrain de Basket - BirHakeim
  • Stade Emile Anthoine
  • Centre Sportif Emile Antoine
  • La Boumette

Comment aller aux lieux les plus populaires de Paris en transport en commun

  • Le Bourget , Le Bourget
  • Gendarmerie Nozay , Nozay
  • Starbucks , Versailles
  • Université Paris-Est Marne la Vallée , Champs-Sur-Marne
  • Saint-Arnoult-en-Yvelines , Saint-Arnoult-En-Yvelines
  • Senlis , Senlis
  • La Coulée Verte , Sceaux
  • Rambouillet , Rambouillet
  • Place Napoléon Bonaparte , Fontainebleau
  • Talend S.A. , Suresnes
  • Air France PVP , Paray-Vieille-Poste
  • Obiane (Orange Business Services) , Palaiseau
  • Boissise-Le-Roi , Boissise-Le-Roi
  • Montmorency , Montmorency
  • Rungis , Rungis
  • Château de Dourdan , Dourdan
  • Ecole de Mondétour , Orsay
  • BNP Paribas Personal Finance , Levallois-Perret
  • Stade de France A To J , Saint-Denis
  • La Française des Jeux , Boulogne-Billancourt

Déplacez-vous à Paris en transport en commun !

Se déplacer dans Paris n'a jamais été aussi facile. Suivez les instructions étape par étape afin de vous rendre dans les lieux, les rues et les stations de transports en commun incontournables de Paris. Consultez les horaires des bus, métros et trains, les prochains départs et les infos trafics en temps réel ainsi que les itinéraires des lignes sur la carte pour savoir comment se déplacer à Paris.

Lors de tous vos déplacements à Paris, utilisez la fonction d'itinéraire en temps réel de Moovit pour recevoir des alertes qui vous indiqueront où se trouve votre station, combien de temps attendre votre ligne et combien d'arrêts vous reste-t-il avant de descendre. Moovit vous avertira lorsque vous devrez descendre - il n’est donc pas nécessaire de voyager le nez collé à votre application!

Vous vous demandez comment utiliser les transports en commun à Paris ou comment payer pour les transports en commun à Paris ? L'appli Moovit pour les transports en commun peut vous aider à vous orienter facilement et à moindre coût. Elle indique les tarifs des transports en commun, le prix des billets et les coûts. Vous cherchez un plan des lignes de transport en commun de Paris ? L'application Moovit affiche toutes les cartes des transports publics de Paris avec tous les itinéraires et arrêts de bus, métro, RER ou tram sur une carte interactive.

Paris possède 4 type(s) de transports en commun tels que:bus, métro, RER ou tram, gérés par une variété d'agences de transports comme RATP, RER, RER Bus de remplacement, Train, Train Bus de remplacement, RATP, Tramway Bus de remplacement, TER, RATP, Tramway, ADP, ADP, RATP, Noctilien et Magical Shuttle

Lignes de transport en commun dont les stations sont les plus proches de Tour Eiffel à Paris

Lignes de métro ayant des stations proches de tour eiffel à paris, lignes de bus ayant des stations proches de tour eiffel à paris, pont d'iéna, champs de mars, champ de mars - suffren.

T2 Transfer

gare du nord vers tour eiffel

How To Get from Gare du Nord to Eiffel Tower

Travelling from Gare du Nord to Eiffel Tower? Built in 1864, Gare du Nord is an icon of rail travel in France, adorned with stunning architecture and featured in many tv and film productions, it is recognised the world over.

Located in the 10th arrondissement, the station is ideally located to serve rail services from Northern France, Belgium, the Netherlands, Germany and the UK. Services are provided by SNCF, Eurostar, TEF, RER and the Metro.

Over 214 million passengers pass through the station each year, making it the busiest train station outside of Japan. An enormous amount of tourists are included in these passenger numbers.

There is much to see in Paris and one of the most iconic landmarks high on the visit agenda in the Eiffel Tower.

Constructed as the entrance to the World’s Fair in 1889, the Eiffel Tower draws in an incredible 7 million visitors each year from across the globe.

Although during it’s inception and build, the tower was heavily criticised and forecast to be a big failure! How wrong were the critics of the day.

The views from the tower are fantastic, there is also a really nice cafe on the first level where you can sample the excellent French cakes and pastries, as well as take some fluids on board – especially if you walked the 300 steps up! For the adventurous explorer there is another 300 steps to the second level!

A visit to the Eiffel Tower is exciting, not only do you get fantastic views of the city, you can have a nice coffee and a bit to eat on the first level.

You’ll earn it though, there are over 300 steps up! And if you want to go to the second level, that’s another 300 steps! It can be a physical challenge so if you are keen to arrive fresh at the tower you’ll need a quick, direct journey from Gare du Nord.

Private Taxi from Gare du Nord to Eiffel Tower

The only direct option between Gare du Nord to Eiffel Tower is a private taxi and the service from T2 Transfer will get you there in style. Operating a fleet of brand new luxury vehicles and with fully licensed and professional drivers you can be assured of an enjoyable transfer.

The driver will meet you at the Gare du Nord arrivals area, clearly identifying themselves by holding a placard with your name on it.

They will then take you to the waiting vehicle, placing any luggage in the trunk. If you are travelling with infants then age appropriate car seats will be fitted, free of additional charge.

The driver will then take you through Paris on the 6km journey and will be happy to chat with you in French or English, answering any questions you may have.

If you have any questions any other time then you can contact the T2 Transfer customer service team online 24/7.

You don’t need to pay for your journey until you arrive at the Eiffel Tower and for convenience you can pay in either euros, pounds or dollars. Price for the journey can be found below.

  • 1-3 passengers – € 30
  • 4 passengers – € 35
  • 5 passengers – € 40
  • 6 passengers – € 45
  • 7 passengers – € 50
  • 8 passengers – € 55

Reservation Form – Book Taxi With T2 Transfer

Transfers from gare du nord to eiffel tower by train.

Paris has an extensive suburban rail network, however, there are no direct rail options between Gare du Nord to Eiffel Tower. There are several different options across the RER and Metro lines but we will only concentrate on the most convenient.

Starting at Gare du Nord take the RER B train to Denfert-Rochereau. From there take the Metro line 6 to Bir-Hakeim where the Eiffel Tower is a short 10 minute walk away.

Duration: 27 minutes

Cost: Adult single ticket is €10, Child single ticket is €7.

Transfer from Gare du Nord to Eiffel Tower By Bus

There is the option of taking the bus, this does however require a short walk. Not the easiest with children or elderly passengers.

From Gare du Nord walk to Magenta Maubeuge where you can take the RATP 42 bus towards Hôpital Européen Georges Pompidou. Disembark the bus on Champ de Mars near the Eiffel Tower.

Duration: 30 minutes

Cost: Adult return ticket is approximately €4.

gare du nord vers tour eiffel

Editorial Staff at T2 Transfer is a team of experts who have vast knowledge on Paris transportation.

Cercueils déposés au pied de la tour Eiffel : gardes à vue, soupçon d’ingérence… ce que l’on sait de l’enquête

Des salariés de la Dame de fer ont fait une drôle de découverte samedi matin. Cinq cercueils étaient déposés au pied du monument. Les trois gardés à vue ont été déférés au palais de justice dimanche soir en vue d’une ouverture d’information judiciaire ce jour.

C’est une découverte pour le moins particulière qu’ont faite les salariés de la tour Eiffel (VIIe) samedi matin. Et certainement quelques touristes. Depuis les étages de la Dame de fer, certains ont remarqué la présence, au sol, au niveau du quai Jacques-Chirac qui longe le monument côté Seine, de cinq cercueils. Trois individus ont été interpellés et placés en garde à vue, dont le conducteur de la camionnette, à l’origine de cette étonnante livraison. Les trois gardés à vue ont été déférés au palais de justice dimanche soir en vue d’une ouverture d’information judiciaire ce jour, indique le parquet de Paris.

Un chauffeur bulgare « payé 40 euros » pour la livraison

« Samedi vers 9 heures, aux abords de la tour Eiffel, trois individus ont déposé sur la voie publique cinq cercueils de taille réelle recouverts d’un drapeau français, avec l’inscription soldats français de l‘Ukraine », indique cette une source policière au Parisien. Une intervention du laboratoire central et de la brigade cynophile a permis de découvrir que les cercueils contenaient des sacs de plâtre.

Selon des informations de source policière, « le chauffeur de la camionnette ayant été utilisée pour le transport a pu être interpellé aux abords grâce à un déploiement rapide des effectifs ». Il a indiqué qu’il aurait été payé 40 euros pour transporter la cargaison et les accompagnateurs. Il serait arrivé de Bulgarie la nuit précédente. Les deux autres suspects ont réussi à filer. Mais la police pense les avoir retrouvés, à la Gare routière de Bercy. La Bac du XIIe arrondissement a en effet interpellé deux hommes qui s’apprêtaient à prendre un bus pour Berlin. Selon nos informations, les trois suspects sont bulgare, ukrainien et allemand.

Manipulation étrangère ?

L’enquête a été confiée à la sûreté territoriale de Paris. Les trois suspects ont été placés en garde à vue samedi pour « violences avec préméditation », indique le parquet de Paris.

Faut-il y voir un avertissement à la France, alors que le chef de l’État n’exclut pas l’envoi de troupes en Ukraine ? À la tour Eiffel, le sujet est pris au sérieux : « C’est pour dénoncer la France qui est investie dans la guerre en Ukraine », estime un salarié. Et d’ajouter : « Ce sont les désirs de la Russie de perturber volontairement la France au travers de différentes actions. »

Le parquet de Paris n’a rien confirmé à ce stade. Mais les récentes tentatives de déstabilisation du Kremlin sont encore fraîches dans les mémoires. Début mai, trente-cinq mains rouges ont été taguées sur le Mur des Justes du Mémorial de la Shoah . Un mode opératoire déjà adopté à la Toussaint, lorsque de nombreuses étoiles de David avaient été dessinées au pochoir sur des bâtiments de Paris. Des actes alors publiquement dénoncés par le Quai d’Orsay comme une campagne d’influence russe.

Dans un message interne adressé ce dimanche aux salariés de la tour Eiffel - que Le Parisien a pu consulter -, on apprend que cet « incident » s’est produit « en bordure d’accès du monument, vers 8h45 à la sortie des SAS du pilier nord ». À peine trois minutes plus tard, « vers 8h48 », « un équipage de police a aperçu les cercueils et une opération de déminage a eu lieu vers 9h20. » Une intervention, « presque dans la minute », qu’il « faut saluer », indique la note interne. Toujours dans ce même message, il est indiqué que ce dépôt s’est fait « heureusement sans gravité », et que celui-ci « marque une nouvelle fois le caractère médiatique et résonnant des incidents en bordure ou sur la tour Eiffel ».

gare du nord vers tour eiffel

  • accéder au contenu
  • accéder au menu principal
  • contactez-nous
  • Newsletters
  • Transparence
  • Nous contacter
  • Accueil France Info
  • Vrai ou faux
  • Elections législatives 2024
  • Guerre en Ukraine
  • Guerre entre le Hamas et Israël
  • Guerre en ukraine
  • Guerre entre le hamas et israël
  • L'actu pour les jeunes
  • Une info transparente
  • Faits-divers
  • Environnement
  • Éco / conso
  • Sciences & technologies
  • France 3 régions
  • Outremer la 1ère
  • Radio france
  • Guerre entre Israël et le Hamas
  • Donald trump
  • Présidentielle américaine 2024
  • Crise climatique
  • Voir plus de sujets monde
  • Asie-Pacifique
  • Etats Unis d'Amérique
  • Proche-orient
  • Story Killers
  • Conflit dans le Haut-Karabakh
  • Inondations meurtrières en Libye
  • Séisme au Maroc
  • Voir plus de sujets europe
  • Sommet de l'UE
  • Royaume-Uni
  • Enlèvements
  • Justice – Procès
  • Incendies de forêt
  • Mort de Nahel à Nanterre
  • Disparition de Delphine Jubillar
  • Attaque au couteau à Annecy
  • Procès de l’attentat de Magnanville
  • Disparition du petit Emile
  • Incendie meurtrier à Wintzenheim
  • Dissolution de l'assemblée nationale
  • Emmanuel macron
  • Gouvernement de gabriel attal
  • Voir plus de sujets politique
  • Élections européennes 2024
  • Gouvernement de Gabriel Attal
  • Assemblée nationale
  • Emmanuel Macron
  • Réforme des retraites 2023
  • Les Républicains
  • Renaissance
  • Rassemblement national
  • Parti socialiste
  • La France insoumise
  • Les Ecologistes - EELV
  • Election présidentielle
  • Toutes les élections
  • Manifestations propalestiniennes
  • Immigration
  • Calendrier des vacances scolaires
  • Violences sexuelles
  • Voir plus de sujets société
  • Egalité femmes-hommes
  • Maltraitance dans les Ehpad
  • Droits des femmes
  • Féminicides
  • Prostitution
  • Résultats Bac
  • Résultats Brevet
  • Résultats Bts
  • Résultats Cap
  • Harcèlement scolaire
  • Voir plus de sujets environnement
  • Convention citoyenne sur le climat
  • Biodiversité
  • Pollution de l'air
  • Le tableau de bord du réchauffement climatique
  • Nos réponses à vos questions sur le climat
  • Empreinte carbone
  • Montée des eaux
  • Greta Thunberg
  • Carte des restrictions d'eau
  • Tableau de bord des nappes phréatiques
  • Calculez votre empreinte carbone
  • Calculez l'impact carbone de vos déplacements
  • Trouvez des fruits et légumes de saison
  • Triez mieux vos déchets
  • Jeux olympiques de paris 2024
  • Voir plus de sujets sport
  • Jeux paralympiques
  • Roland-Garros
  • Tour de France
  • Coupe du monde de foot
  • Mondiaux d'athlétisme
  • Coupe du monde de rugby
  • Festival de Cannes 2023
  • Oscars 2024
  • Victoires de la musique 2024
  • Festival du livre de Paris 2024
  • Les Molières
  • Fête de la musique 2024
  • Rock en Seine 2024
  • Festivals d'été
  • France télévisions
  • Voir plus de sujets éco / conso
  • Pouvoir d'achat
  • Impôts - Fiscalité
  • Entreprises
  • Auto-entrepreneurs
  • Aéronautique
  • Budget de la France
  • Soldes d'hiver 2024
  • Vaccin contre le Covid-19
  • La crise de l’hôpital public
  • Biologie - Génétique
  • Alimentation
  • Lutte contre le tabagisme
  • Politique de santé
  • Psycho - Bien-être
  • Sport et santé
  • Professions médicales
  • Le tabou de la santé mentale
  • Météorites en Russie
  • Astéroïde 2012 DA14
  • Steak in-vitro
  • Boson de Higgs
  • Solar Impulse
  • Homo naledi
  • Intempéries
  • Météo France
  • Météo Paris
  • Météo Marseille
  • Actualités météo
  • Mots fléchés
  • Mots croisés
  • Mots mystères
  • France tv & vous
  • France tv le club
  • France tv lab
  • Les Médiateurs
  • France Inter
  • France Bleu
  • France Culture
  • France Musique
  • Maison de la Radio et de la Musique
  • La Médiatrice

JO de Paris 2024 : quelles seront les 140 stations de métros et RER à éviter cet été ?

"Très fréquenté", "extrêmement fréquenté" et "à éviter". Environ 140 stations de métros et RER sur près de 450 à Paris et en proche banlieue seront surfréquentées lors des JO. C'est le résultat d'une étude de prévisions. Découvrez les stations les plus engorgées pendant les jeux.

Les transports seront prêts pour les Jeux olympiques, répètent les acteurs du secteur. Pour autant, le métro et le RER seront mis à rude épreuve, avec environ 140 stations sur près de 450 à Paris et en proche banlieue qui seront surchargées à un moment ou un autre de la quinzaine, selon des données de prévision analysées heure par heure par l'AFP.

L'Agence France Presse a recueilli les données du site anticiperlesjeux.gouv.fr, mis en ligne par le ministère des Transports, pour aider les Franciliens à naviguer pendant cette période, où 12 millions de visiteurs sont attendus en région parisienne.

Le site propose permet de connaître le niveau de surfréquentation de chaque station par heure durant les JO et propose 3 indicateurs :  "très fréquenté" , "extrêmement fréquenté" et "à éviter" .

Quelles sont les stations plus touchées ?

L'AFP a agrégé ces données pour comprendre quelles stations seraient les plus touchées, et quand.

Premier constat : durant les deux semaines des Jeux (26 juillet au 11 août), une trentaine de stations de métro et de RER seront concernées plus de la moitié du temps par un de ces niveaux.

La plupart des stations de métro et RER engorgées se concentreront dans l'ouest et le nord de Paris, autour du Champ de Mars, de la place de la Concorde, des gares du Nord et de l'Est et bien sûr, aux abords du Stade de France, de Roland-Garros et du Parc de Princes. 

Palme de la station la plus engorgée de la capitale : La Motte-Picquet Grenelle, où s'arrêtent trois lignes du métro. Située près du Trocadéro (marche, cyclisme sur route), du Champ de Mars (judo, lutte) et de la tour Eiffel (beach volley), elle est classée "à éviter" en moyenne huit heures par jour pendant les deux semaines d'épreuve. Pendant sept autres heures de la journée, elle sera "très " ou "extrêmement" fréquentée.

Trois stations seront entièrement fermées pour raison de sécurité pendant toute la durée des Jeux : Tuileries, Concorde et Champs-Elysées Clémenceau. Résultat, les stations à proximité comme Franklin Roosevelt, Madeleine ou Alma-Marceau, à privilégier pour accéder à au moins quatre sites olympiques (Invalides, Concorde, Grand Palais et pont Alexandre III) seront surchargées pendant une dizaine d'heures par jour, en particulier l'après-midi.

Autre particularité de la quinzaine olympique : l'apparition d'une nouvelle heure de pointe en plus de celles du matin et de l'après-midi, aux alentours de 23 h 00. Le retour des spectateurs des sites de compétition vers la capitale risque de surcharger le réseau en fin de soirée, notamment les lignes 5 et 7, à hauteur des gares du Nord et de l'Est.

Ces deux gares, d'où les spectateurs pourront rejoindre un certain nombre de sites en dehors de Paris comme le Stade de France (athlétisme, rugby), Le Bourget (escalade), Villepinte (boxe, pentathlon) et Vaires-sur-Marne (aviron, canoë) comptent entre 14 et 16 heures de surfréquentation par jour.

Le rôle capital de la ligne 14 

Autre point chaud souvent souligné par les autorités, les compétitions organisées au stade de Roland-Garros (tennis, boxe) et au Parc des Princes (football) provoqueront des pics d'affluence sur les lignes 9 et 10 du métro vers 19 h 00 et 23 h 00.

IIle-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports dans la région, a mis en place des navettes de bus depuis la porte Maillot et la porte Dauphine pour soulager ces lignes, pas calibrées pour absorber un tel afflux de spectateurs.

Enfin, seule infrastructure livrée à temps dans le cadre des Jeux olympiques, le prolongement de la ligne 14 au nord à Saint-Denis-Pleyel et au sud à l'aéroport d'Orly, devrait jouer un rôle capital pour désengorger la ligne 13 voisine et les RER B et D.

Située à un quart d'heure à pied du Stade de France, la station Saint-Denis-Pleyel - qui ouvrira le 24 juin - ne connaîtra que quelques perturbations aux heures de pointe. 

A l'inverse, sur la ligne 13, éternelle malade du métro parisien en raison de son engorgement chronique, toutes les stations entre La Fourche et Saint-Denis-Porte de Paris seront saturées en moyenne 10 à 12 heures par jour.

Pour aller plus loin

  • transports en commun
  • Paris Ile-de-France

gare du nord vers tour eiffel

  • copier le lien https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/jo-de-paris-2024-quelles-seront-les-140-stations-de-metros-et-rer-a-eviter-cet-ete-2982875.html
  • Bourg-en-Bresse
  • Clermont-Ferrand
  • Le Puy-En-Velay
  • Saint-Etienne
  • Haute-Loire
  • Haute-Savoie
  • Puy-de-Dôme
  • Toute la région
  • Chalon-sur-Saône
  • Lons le Saunier
  • Luxeuil Les Bains
  • Montbéliard
  • Côte-d'Or
  • Haute-Saône
  • Saône-et-Loire
  • Territoire de Belfort
  • Saint-Brieuc
  • Côtes-d'Armor
  • Ille-et-Vilaine
  • Châteauroux
  • Eure-et-Loir
  • Indre-et-Loire
  • Loir-et-Cher
  • Corse-du-Sud
  • Haute-Corse
  • Châlons-en-Champagne
  • Charleville-Mézières
  • Saint-Dizier
  • Haute-Marne
  • Meurthe-et-Moselle
  • Boulogne-sur-Mer
  • Saint-Quentin
  • Valenciennes
  • Pas-de-Calais
  • Cherbourg-En-Cotentin
  • Seine-Maritime
  • Châtellerault
  • La Rochelle
  • Mont-de-Marsan
  • Sarlat-la-Canéda
  • Charente-Maritime
  • Deux-Sèvres
  • Haute-Vienne
  • Lot-et-Garonne
  • Pyrénées-Atlantiques
  • Montpellier
  • Haute-Garonne
  • Hautes-Pyrénées
  • Pyrénées-Orientales
  • Tarn-et-Garonne
  • Grand Paris
  • Saint-Denis
  • Hauts-de-Seine
  • Seine-et-Marne
  • Seine-Saint-Denis
  • Val-de-Marne
  • Val-d'Oise
  • La Roche-sur-Yon
  • Les Sables-d'Olonne
  • Saint-Nazaire
  • Loire-Atlantique
  • Maine-et-Loire
  • Aix-en-Provence
  • Digne-les-Bains
  • Fréjus Et Saint-Raphaël
  • Saint-Tropez
  • Alpes-de-Haute-Provence
  • Alpes-Maritimes
  • Bouches-du-Rhône
  • Hautes-Alpes
  • Toute la France
  • Abo Mon compte [email protected]
  • Mon abonnement
  • Mes newsletters
  • Lire le journal numérique
  • Aide et contact
  • Se déconnecter

Européennes : vers un divorce entre Zemmour et Maréchal ?

Info jdd. la députée lfi rachel keke provoque un esclandre dans une gendarmerie en essonne, après la déroute aux européennes, macron dissout l'assemblée et convoque de nouvelles législatives, la gare du nord sera-t-elle prête pour les jo .

TRANSPORTS. L’été dernier, il a été promis que la gare du Nord serait prête pour accueillir les JO et les nombreux touristes venant séjourner à Paris. Sauf qu’à près d’un mois des Jeux, rien n’a vraiment changé.

Le nouveau visage de la gare du Nord à Paris promis pour les JO ? Un simple lifting de surface : des pots de fleurs XXL avec des lauriers qui peinent à pousser, posés sur le parvis et quelques nouveaux panneaux de signalisation.

Bien loin de l’ambitieux projet de renouvellement et de transformation de la première gare d’Europe en nombre de voyageurs, qui avait été annoncé en 2020. À l’époque, les travaux, d’un montant de 600 millions d’euros, devaient consister en un renouveau complet de la gare, avec la création de 62 000 mètres carrés supplémentaires, comprenant un nouveau terminal pour les départs, des bureaux, des commerces et des services.

Une société avait été créée pour l’occasion, avec la SNCF et une filiale du groupe Auchan. C’est cette dernière qui, en échange d’une concession de 46 ans sur les surfaces commerciales, devait prendre à sa charge l’ensemble des coûts de construction, reversant même 1,5 milliard d’euros à la SNCF sur la durée d’exploitation.

Sauf que les ingénieurs du projet et ceux de la SNCF n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur le calendrier des travaux et la bonne façon de les mener dans une gare qui est un véritable mille-feuille structurel, où passent 2 200 trains par jour, soit 10 % du trafic national, des métros, des TGV, des RER et des trains de banlieue…

La branche réseau de la SNCF ne voulait ainsi pas d’interruption du trafic, ce qui risquait de provoquer d’énormes retards et surcoûts.

Résultat, en 2021, la concession a été cassée à l’initiative de la SNCF, qui a décidé de reprendre seule la direction du projet, dans une version nettement moins ambitieuse, pour 50 millions d’euros (le concessionnaire, qui avait engagé 200 millions d’euros de frais dans le projet, a attaqué la SNCF pour la rupture du contrat et réclame près de 360 millions d’euros en justice – l’audience devrait avoir lieu d’ici à la fin de l’année).

Et pourtant, la SNCF semble avoir été incapable de mener à bien et dans les délais cette version de la rénovation de sa gare.

En septembre dernier, la SNCF promettait que «  les voyageurs découvriront une gare plus lisible, plus fluide, plus confortable, plus verte et plus ouverte sur la ville au moment des grands événements sportifs de 2023 (Coupe du monde de rugby) et de 2024 (Jeux olympiques et paralympiques).  »

Les derniers coups de pioche et de pinceaux devaient être donnés en avril. Sauf que nous sommes déjà mi-juin et qu’à bientôt un mois de la cérémonie d’ouverture, rien n’est vraiment prêt. Seules avancées visibles, outre les pots de fleurs, un parking à vélo dont la capacité est passée de 300 à 1 000 places et un éclairage modernisé.

La SNCF n’a pas su tenir les divers délais de la rénovation

Pas de quoi rivaliser avec la gare de St Pancras à Londres, terminal des trains Eurostar. Pas de quoi, surtout, garantir cet accueil fluide des voyageurs promis par la SNCF : pendant les Jeux, le nombre de passagers devrait en effet passer de 700 000 à 900 000 par jour ! Le projet initial était calibré pour un tel flux, qui correspond au nombre de passagers attendus à l’horizon 2030.

Mais avec la version dégradée voulue par la SNCF, pas sûr qu’une telle foule se croise sans heurts. Et sans problème de sécurité : en février 2023, un rapport de 120 pages pointait de gros risques notamment en matière d’incendie, en raison d’une mauvaise isolation dans le faux plancher de la passerelle Eurostar. La SNCF assure qu’elle met tout en œuvre pour assurer l’accueil des voyageurs, mais plus les jours passent et plus certains doutent…

Contenus sponsorisés

Logement : les jo aggravent les difficultés des étudiants.

LOCATION. Louer un studio ou un appartement quandon est étudiant n’a jamais été aussi difficile, selonune enquête réalisée par PAP (Particulier à Particulier).

Renaud Lavillenie : « Si je devais retenir un endroit où j'ai sauté, ce serait devant la Tour Eiffel »

BAROQUE. Adepte des sautoirs insolites, le perchiste français participera samedi prochain à une compétition inédite au musée de l’Air et de l’Espace.

JO : le combat d’anciens olympiens pour une meilleure retraite

COMBAT. À 54 jours du début des JO, un collectif d’anciens sportifs français lutte pour défendre le droit à une pension digne de leurs efforts.

JO Paris 2024 : Anne Hidalgo va reporter sa baignade dans la Seine

Après les fortes pluies du mois de mai, le débit de la Seine est très fort. La baignade de la maire de Paris, prévue le 23 juin prochain, devrait ainsi être reportée.

« Le relais des océans » : le parcours de la flamme en Outre-mer

Armel Le Cléac’h convoie la flamme olympique aux Antilles. Le navigateur embarque avec lui de nombreuses personnalités pour ce périple.

gare du nord vers tour eiffel

Consulter le journal

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors d’une conférence internationale à Berlin, le 11 juin 2024.

  • Copier le lien

En direct, guerre en Ukraine : « Les slogans prorusses » des partis d’extrême droite en Europe « sont dangereux pour vos pays », dit Volodymyr Zelensky

« C’est dangereux – pas pour l’Ukraine, car nous sommes déjà dans la situation la plus dangereuse, nous sommes en guerre – mais pour vos pays », a jugé le président ukrainien à Berlin, après les scores élevés des partis d’extrême droite aux élections européennes.

  • L’essentiel du mardi 11 juin à 16 h 10
  • Le chancelier allemand, Olaf Scholz , a affirmé qu’il n’y aurait « pas de victoire militaire ni de paix dictée » par le président russe , Vladimir Poutine, dans la guerre qu’il mène contre l’Ukraine, mardi lors d’une conférence internationale à Berlin en présence du président ukrainien. Volodymyr Zelensky a estimé qu’avoir davantage de systèmes de défense antiaériens serait « la réponse » pour mettre fin à l’invasion russe.
  • La Russie a revendiqué, mardi, la capture de deux nouveaux villages dans l’est de l’Ukraine , poursuivant sa lente progression entamée il y a plusieurs mois face à une armée manquant de recrues et d’armements.
  • Le ministère russe de la défense a annoncé, mardi, le début de « la deuxième phase » des exercices nucléaires annoncés par Vladimir Poutine .
  • La Commission européenne a proposé, mardi, de prolonger à nouveau d’un an , jusqu’au 4 mars 2026, la protection accordée aux réfugiés ukrainiens dans l’Union européenne.
  • Les  dirigeants du G7  se retrouvent de jeudi à samedi en Italie dans un contexte de fortes tensions internationales avec les guerres en Ukraine et à Gaza.  Ce sommet réunit les chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni.

Tout le live

L’ue doit mieux accueillir les exilés russes pour affaiblir le régime de vladimir poutine, estime une étude d’un think tank de chercheurs russes.

Un groupe de détracteurs du Kremlin en exil a exhorté mardi les pays de l’Union européenne (UE) à faire davantage pour accueillir les Russes fuyant le régime du président Vladimir Poutine, arguant qu’une pénurie de travailleurs qualifiés porterait un coup à l’économie du pays en temps de guerre.

Selon certaines estimations, jusqu’à un million de Russes ont fui leur pays depuis l’invasion de l’Ukraine en 2022, mais certains sont rentrés, découragés par la rareté des emplois disponibles et les difficultés à obtenir des visas et des permis de séjour de longue durée, en Turquie, mais aussi dans l’UE.

« Un ingénieur de moins, c’est un missile de moins en direction de l’Ukraine » , a estimé à Paris Dmitri Goudkov, ex-député d’opposition russe aujourd’hui en exil, et cofondateur, avec l’économiste Vladislav Inozemtsev, du cercle de réflexion à l’origine de l’étude, basée sur un sondage auprès de quelque 3 200 Russes vivant en exil en France, en Allemagne, en Pologne et à Chypre.

« La stratégie visant à saper le régime de [Vladimir] Poutine devrait inclure une “hémorragie” orchestrée : stimuler l’exode de spécialistes qualifiés et d’argent de Russie sans lien avec la guerre » , propose le cercle de réflexion dans un document présenté à la presse à l’Institut français des relations internationales. Près de 80 % des personnes interrogées ont quitté la Russie après 2014, année de l’annexion de la Crimée par la Russie. Parmi elles, 44 % ont fui après l’invasion de l’Ukraine.

La nouvelle diaspora russe en Europe, bien intégrée et partie pour rester

gare du nord vers tour eiffel

La CEDH va étudier trois plaintes contre la Russie déposées par l’Ukraine

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) se penche mercredi sur trois plaintes contre la Russie déposées par l’Ukraine, pour des opérations menées depuis février 2022 et en 2014 dans le Donbass.

Les plaintes portent sur des « violations graves et massives des droits de l’homme » commises par la Russie sur le territoire ukrainien depuis le début de son offensive, le 24 février 2022, ainsi que sur les « attaques militaires illégales » menées dans l’est du pays, au Donbass principalement, « depuis le printemps 2014 » . Une troisième plainte concerne « l’enlèvement allégué de trois groupes d’enfants » à l’été 2014 et leur transfert temporaire en Russie.

Ces plaintes seront étudiées en audience par les dix-sept juges de la Grande Chambre, formation la plus solennelle de l’institution qui siège à Strasbourg. Vingt-six Etats, dont la quasi-totalité des membres de l’Union européenne, ont été autorisés à intervenir dans la procédure et à soumettre des observations écrites, ainsi que diverses ONG.

A l’inverse, aucun représentant du gouvernement russe ne devrait être présent. Si le pays a été expulsé de la CEDH en septembre 2022 en conséquence de l’agression de l’Ukraine entamée quelques mois plus tôt, il reste redevable des violations de la Convention européenne des droits de l’homme commises avant cette date. « Depuis la sortie, la Russie ne donne suite à aucune affaire, ne répond pas aux observations et pratique la politique de la chaise vide » , souligne une source au sein de la CEDH, citée par l’Agence France-Presse.

La Serbie salue la coopération sécuritaire avec Moscou

Le vice-premier ministre serbe et ancien chef des services de renseignement, Aleksandar Vulin, a salué depuis Moscou la coopération sécuritaire de « haut niveau » avec la Russie, soulignant que les deux pays « continueront à se soutenir sur la scène internationale » , a indiqué mardi le gouvernement serbe.

« Le vice-premier ministre serbe et le ministre de l’intérieur russe, Vladimir Kolokoltsev, ont convenu que la coopération entre la Serbie et la fédération de Russie sur le plan de la sécurité est à un haut niveau » , poursuit la même source citée dans un communiqué. M. Vulin a ajouté que la Serbie et la Russie continueront à se soutenir également « dans les organisations policières internationales » , selon le gouvernement serbe.

Aleksandar Vulin, qui fait l’objet de sanctions américaines, avait démissionné en novembre 2023 de son poste de chef des services de renseignement. Il est depuis longtemps un ardent défenseur de ce que l’on appelle le « monde serbe », c’est-à-dire une union de Serbes vivant dans différents pays (des Balkans), ce qui, selon ses détracteurs, reflète l’idée d’un « monde russe » défendue par Moscou.

Belgrade, qui a condamné l’invasion russe de l’Ukraine aux Nations unies, a cependant toujours refusé de s’aligner sur les sanctions occidentales contre le Kremlin.

En Ukraine, un responsable local a été abattu en pleine rue à Zaporijia

Un responsable local ukrainien a été abattu par un homme armé mardi à Zaporijia, ville sous contrôle de Kiev dans le sud du pays, a annoncé la police nationale, alors que les assassinats politiques se sont multipliés des deux côtés du front. « A Zaporijia, la police est à la recherche d’un homme qui a tiré sur un responsable local (…) qui est décédé de ses blessures » , a-t-elle rapporté sur Facebook.

Selon la police, qui a ouvert une enquête pour meurtre, l’assaillant a ouvert le feu sur ce responsable devant un immeuble d’habitation. Plusieurs assassinats de responsables installés par la Russie dans les zones occupées d’Ukraine ont eu lieu ces deux dernières années, imputés par Moscou aux services de sécurité ukrainiens.

Les attaques visant des responsables ukrainiens dans des zones contrôlées par Kiev sont plus rares, mais l’Ukraine a affirmé avoir déjoué plusieurs tentatives d’assassinat contre le président Volodymyr Zelensky et d’autres hauts responsables ou leurs proches.

La justice russe fait interner en psychiatrie un opposant au conflit en Ukraine

La justice russe a confirmé mardi le placement en hôpital psychiatrique d’un étudiant jugé pour avoir diffusé de « fausses informations » sur l’armée russe avant que ces poursuites ne soient abandonnées, a rapporté le média d’opposition Sota. « La cour de la région de Moscou a approuvé la décision d’envoyer Maxime Lypkan dans un hôpital psychiatrique pour un traitement obligatoire » , confirmant ainsi une précédente décision, a dit Sota sur les réseaux sociaux.

Le cas de Maxime Lypkan avait beaucoup fait parler en Russie il y a quelques mois, cet étudiant ayant été à l’époque, à 18 ans, le plus jeune Russe accusé d’avoir diffusé de « fausses informations » sur l’armée russe, sur sa chaîne Telegram et sur YouTube. Son procès s’était ouvert en novembre 2023 dans la banlieue de la capitale russe mais la première audience s’était déroulée à huis clos et en l’absence de l’accusé, déjà interné en psychiatrie, à la demande de la justice.

« Selon une expertise [médicale judiciaire] , [M. Lypkan] a été reconnu en partie irresponsable de ses actes » , avait alors précisé à l’AFP son avocat, Alan Katchmazov. En février 2024, le tribunal qui jugeait M. Lypkan avait annoncé l’abandon des poursuites pénales engagées contre lui.

Militant contre l’assaut russe en Ukraine, Maxime Lypkan venait de finir son cursus scolaire et devait étudier le droit à l’université pour devenir avocat. Il prévoyait avant son arrestation d’organiser une action de protestation pour le premier anniversaire de l’offensive russe en Ukraine, le 24 février, qui devait s’intituler « Une année d’enfer » mais les autorités de Moscou avaient interdit ce rassemblement.

De Berlin, Volodymyr Zelensky appelle à empêcher une division de l’Ukraine par un « mur »

Le président ukrainien a appelé mardi à ce que l’Ukraine ne soit jamais « divisée » par la Russie, établissant un parallèle historique avec le mur de Berlin lors d’un discours en Allemagne. « Une Europe divisée n’a jamais été pacifique. Et une Allemagne divisée n’a jamais été heureuse. Vous le savez par expérience (…) nous faisons absolument tout pour empêcher l’existence d’un mur entre les différentes parties de notre pays » , a déclaré Volodymyr Zelensky, lors d’une visite à Berlin.

« L’Allemagne joue un rôle de premier plan en aidant l’Ukraine à défendre son ciel grâce aux systèmes Patriot. Aujourd’hui, nous disposons d’une nouvelle solution de défense aérienne, et pas seulement Patriot » , a ajouté le président ukrainien .

En Allemagne, des députés d’extrême droite et de la gauche radicale boycottent le discours de Volodymyr Zelensky au Bundestag

La plupart des députés du parti d’extrême droite allemand AfD, ainsi que les élus d’un parti de gauche radicale, ont boycotté, mardi, le discours du président ukrainien, Volodymyr Zelensky, devant le Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand, ont constaté des journalistes de l’Agence France-Presse (AFP).

« Nous refusons d’écouter un orateur en tenue de camouflage » , a expliqué dans un communiqué la direction de l’AfD, estimant que « l’Ukraine n’a pas besoin d’un président de guerre mais d’un président de paix ». Le mouvement de gauche radicale BSW dit vouloir envoyer « un signe de solidarité avec tous ces Ukrainiens qui veulent un cessez-le-feu immédiat et une solution négociée » , a précisé une responsable à l’AFP.

Volodymyr Zelensky juge « dangereuse » la rhétorique prorusse de partis d’extrême droite en Europe

« C’est dangereux – pas pour l’Ukraine, car nous sommes déjà dans la situation la plus dangereuse, nous sommes en guerre – mais les slogans radicaux prorusses sont dangereux pour vos pays » , a jugé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, mardi lors d’une visite à Berlin.

La Commission européenne propose de prolonger jusqu’en 2026 la protection accordée aux réfugiés ukrainiens dans l’UE

La Commission européenne a proposé, mardi, de prolonger à nouveau d’un an, jusqu’au 4 mars 2026, la protection accordée aux réfugiés ukrainiens dans l’Union européenne (UE). Cette proposition sera examinée jeudi par les ministres de l’intérieur réunis à Luxembourg, qui devraient l’approuver.

« Compte tenu des attaques continues de la Russie contre les infrastructures civiles et vitales dans toute l’Ukraine, les conditions de retour des personnes dans le pays ne sont pas encore sûres et durables » , explique l’exécutif européen, estimant que « les raisons pour lesquelles la protection temporaire a été introduite subsistent et qu’il convient de la proroger pour une année supplémentaire ».

Les pays de l’UE accueillant le plus de réfugiés ukrainiens sont l’Allemagne (plus de 1,2 million), la Pologne (près d’un million) et la République tchèque (près de 400 000).

Levée de l’embargo américain visant la sulfureuse brigade Azov

La brigade ukrainienne Azov a affirmé mardi que les Etats-Unis avaient décidé de lui accorder une aide militaire, après un embargo de dix ans en raison de préoccupations sur ses liens avec les milieux ultranationalistes .

Cette brigade est célébrée en Ukraine pour avoir participé à la défense de la ville de Marioupol dans les premiers mois de l’invasion russe. A l’inverse, elle est honnie par Moscou, qui accuse ses membres d’être des « nazis » .

« L’ambassade des Etats-Unis en Ukraine a confirmé que la 12 e  brigade spéciale Azov de la garde nationale ukrainienne a passé l’inspection requise par la loi américaine et a le droit de recevoir l’aide des Etats-Unis » , a écrit la brigade sur Telegram, en saluant une « nouvelle page » de son « histoire » .

Cette décision a été confirmée par le département d’Etat américain, qui a assuré avoir mené un « examen approfondi » et n’avoir « trouvé aucune preuve de violations flagrantes des droits humains » par cette brigade ukrainienne.

Azov avait été formée en 2014 en tant qu’unité de volontaires combattant les séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine. Elle a ensuite été intégrée au sein de la garde nationale ukrainienne sous la forme d’un régiment puis d’une brigade.

Guerre en Ukraine : la brigade Azov, de nouveau au cœur des combats dans le Donbass

gare du nord vers tour eiffel

En 2016, les organisations Amnesty International et Human Rights Watch avaient accusé des membres d’Azov d’avoir commis des violations des droits humains, dont des tortures. Washington a cependant jugé que l’actuelle brigade Azov était différente de la milice de volontaires créée il y a dix ans.

Les liens entre Azov et les milieux ultranationalistes ont alimenté le récit de la Russie, qui affirme avoir lancé son invasion notamment pour « dénazifier » l’Ukraine. Le porte-parole du Kremlin a dénoncé mardi la décision des Américains, qu’il a accusés de « flirter avec les néonazis » .

La Russie revendique la prise de deux villages dans l’est de l’Ukraine

La Russie a revendiqué mardi la capture de deux nouveaux villages dans l’est de l’Ukraine, poursuivant sa lente progression entamée il y a plusieurs mois face à une armée manquant de recrues et d’armements. Selon le ministère de la défense , les troupes russes se sont emparées des localités de Miasojarivka dans l’oblast de Louhansk (Est) et de Timkivka dans l’oblast de Kharkiv (Nord-Est).

Lundi, Moscou avait déjà revendiqué la prise d’un village dans l’un des rares secteurs où les troupes ukrainiennes avaient réalisé une progression lors de leur contre-offensive l’été dernier.

L’Ukraine a perdu la moitié de sa production d’électricité depuis l’hiver, selon Volodymyr Zelensky

Le président ukrainien a affirmé mardi que les bombardements russes sur les infrastructures énergétiques avaient conduit à diviser par deux la production électrique de l’Ukraine depuis l’hiver. « Les frappes de missiles et de drones russes ont déjà détruit 9 gigawatts de capacité. Le pic de consommation d’électricité de l’hiver dernier était de 18 gigawatts » , a-t-il détaillé .

Selon Volodymyr Zelensky, 80 % de la production thermique et un tiers de la production hydroélectique ont été détruits par les frappes russes, qui ont visé ces derniers mois de nombreuses centrales ukrainiennes .

La Russie cherche à paralyser l’Ukraine en visant et en détruisant ses infrastructures énergétiques

gare du nord vers tour eiffel

Conséquence de ces frappes, l’opérateur national Ukrenergo a annoncé mardi étendre le rationnement de courant. « Aujourd’hui, les restrictions ont été étendues à l’ensemble de l’Ukraine de 14 heures à 23 heures » , a rapporté Ukrenergo. « La consommation continue d’augmenter »  alors que les centrales « sont incapables de produire autant d’électricité qu’avant les attaques en raison des dégâts considérables qu’elles ont subis » , note Ukrenergo.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a pour sa part estimé mardi auprès des journalistes que les installations électriques ukrainiennes étaient des cibles  « militaires »  légitimes.

Pour Volodymyr Zelensky, davantage de défense antiaérienne est « la réponse » pour arrêter l’invasion russe

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a estimé mardi qu’avoir davantage de systèmes de défense antiaériens serait « la réponse » pour mettre fin à l’invasion russe. « C’est la terreur inspirée par les missiles et les bombes qui aide les troupes russes à progresser sur le terrain » , a affirmé M. Zelensky lors d’un déplacement à Berlin. « Tant que nous ne priverons pas la Russie de la possibilité de terroriser l’Ukraine, [Vladimir] Poutine n’aura aucun intérêt réel à rechercher une paix équitable » , a-t-il ajouté.

En Ukraine, la démission d’un responsable chargé de la reconstruction choque le pays

L’annonce de la démission du chef de l’agence nationale chargée de la reconstruction du pays a provoqué une vive émotion au sein de la société civile réformatrice du pays. Dans une lettre publiée sur sa page Facebook lundi 10 juin, Mustafa Nayyem accuse le gouvernement ukrainien de saper son travail au sein de l’institution chargée de coordonner les travaux de réparation des infrastructures détruites et endommagées par la guerre.

Cette annonce ne pouvait tomber plus mal pour Kiev, alors qu’une dizaine d’Etats alliés du pays, des chefs d’entreprise et des organisations internationales se retrouvent mardi et mercredi pour une conférence organisée à Berlin visant à lancer des projets pour financer le redressement à long terme de l’Ukraine. Une conférence qui intervient à la veille du sommet du G7 organisé de jeudi à samedi en Italie, au cours duquel devraient être annoncées de nouvelles aides à Kiev.

gare du nord vers tour eiffel

Il n’y aura pas de « paix dictée » par Vladimir Poutine, assure Olaf Scholz à Volodymyr Zelensky

Le chancelier allemand a affirmé mardi qu’il n’y aurait « pas de victoire militaire ni de paix dictée » par le président russe dans la guerre qu’il mène contre l’Ukraine, lors d’une conférence internationale à Berlin en présence de Volodymyr Zelensky. « Promouvoir cette prise de conscience, tel est l’enjeu du sommet de la paix qui se réunira ce week-end en Suisse » , a déclaré le dirigeant, ajoutant que les alliés soutiendraient l’Ukraine « aussi longtemps que nécessaire » .

Olaf Scholz a par ailleurs exhorté les alliés à renforcer la défense aérienne de l’Ukraine qui en a cruellement besoin face aux pilonnages russes. « Ce dont l’armée ukrainienne a le plus besoin aujourd’hui, ce sont des munitions et des armes, notamment pour la défense aérienne » , a-t-il dit, en rappelant que Berlin a décidé de livrer à Kiev un troisième système de défense antiaérienne Patriot.

Pour la première fois, une enquête sociologique d’ampleur s’intéresse aux Russes poussés à l’exil par la guerre en Ukraine. Pour ses auteurs, leur présence en Europe peut être transformée en arme contre le régime de Vladimir Poutine, explique notre journaliste Benoît Vitkine dans l’article ci-dessous.

La Russie dit avoir déjoué deux attaques de drone au-dessus de la région de Belgorod

Un drone a été détruit par la défense antiaérienne, mardi matin, au-dessus de l’oblast frontalier de Belgorod, régulièrement ciblé par les forces ukrainiennes, a annoncé le ministère de la défense russe sur Telegram .

Peu de temps après, le ministère a fait état d’une autre attaque de drone au-dessus de l’oblast de Belgorod, qui aurait, elle aussi, été déjouée.

La Russie dit avoir commencé « la deuxième phase » des exercices nucléaires annoncés par Vladimir Poutine

Le ministère russe de la défense a annoncé mardi sur Telegram le début de « la deuxième phase » des exercices nucléaires annoncés par Vladimir Poutine. « L’exercice vise à maintenir la préparation du personnel et de l’équipement pour l’utilisation au combat d’armes nucléaires non stratégiques de la Russie et de la Biélorussie afin d’assurer inconditionnellement la souveraineté et l’intégrité territoriale » du pays, explique le ministère.

« Dans le cadre de la première phase de l’exercice, le personnel (…) s’est exercé à recevoir des munitions spéciales (…) , à en équiper les véhicules de lancement et à se déplacer secrètement vers la zone de position désignée en vue de préparer les tirs de missiles » , a ajouté la même source.

Le président russe avait ordonné, le 6 mai, la tenue prochaine d’exercices nucléaires en réponse aux propos de dirigeants occidentaux, dont Emmanuel Macron, concernant le possible envoi de soldats de l’OTAN en Ukraine. Depuis le début du conflit en Ukraine, en février 2022, Vladimir Poutine souffle le chaud et le froid sur un possible recours à l’arme nucléaire.

Dupés, des Sri-Lankais combattent en Ukraine 

Après le déclenchement d’une crise économique en 2022, le Sri Lanka a encouragé ses ressortissants à chercher du travail à l’étranger. Mais aujourd’hui, certains Sri-Lankais, victimes de fausses promesses, combattent en Ukraine.

En mai, le Parlement de Colombo a ouvert une enquête pour retrouver plus de 2 000 ressortissants du pays engagés du côté russe comme du côté ukrainien. D’après le gouvernement, une dizaine de Sri-Lankais sont prisonniers de guerre en Ukraine. Et au moins seize Sri-Lankais sont morts. Mais ni Moscou ni Kiev ne communiquent sur le nombre d’étrangers, dont beaucoup sont originaires d’Asie du Sud, servant dans leurs rangs ou retenus prisonniers.

Au moins vingt-deux Sri-Lankais ayant rejoint les forces russes sont parvenus à déserter, selon des responsables du ministère sri-lankais de la défense. « Ils ont été dupés » , a expliqué à l’Agence France-Presse le ministère. Parmi eux, Anil Madusanka, 37 ans, blessé aux jambes par des éclats d’obus. Au lieu de l’emploi de chauffeur qu’on lui avait promis, il s’est retrouvé avec un fusil d’assaut à combattre les forces ukrainiennes. Hospitalisé, il a réussi à rejoindre l’ambassade sri-lankaise à Moscou, qui a organisé son rapatriement.

Le contexte

Live animé par Fatoumata Sillah

Ont également animé ce live : Marie Slavicek, Solène Lhenoret, Romain Del Bello.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Les reportages, analyses et décryptages du « Monde »

Cercueils à la tour Eiffel : de nouveaux graffitis et un « collectif artistique » ukrainien douteux

Guerre en Ukraine : la CPI interpellée sur les discours de haine des propagandistes du Kremlin

Guerre en Ukraine : avec l’envoi de Mirage, Emmanuel Macron franchit une nouvelle étape dans son soutien à Kiev

Volodymyr Zelensky remercie la France de son soutien devant une Assemblée nationale clairsemée

Volodymyr Zelensky à Paris : la France accroît son aide militaire, les oppositions critiques

« La bataille de Kharkiv, en Ukraine, a eu raison de cette “ligne rouge” qu’Européens et Américains semblaient s’être fixée au début de la guerre »

Guerre en Ukraine : Vladimir Poutine menace de fournir des missiles à des entités hostiles aux Occidentaux

Ukraine : un an après la destruction du barrage de Kakhovka, un rapport dénonce « un crime de guerre environnemental »

Conjurer la menace de l’escalade en Ukraine

Nos réponses à vos questions les plus fréquentes

Comment Moscou et Kiev utilisent des drones ?

Depuis plusieurs mois, la guerre des drones entre la Russie et l'Ukraine a pris une ampleur inégalée. Selon un rapport, publié en mai 2023 par un think tank britannique spécialisé dans les questions de défense, les Ukrainiens perdaient quelque 10   000   drones par mois sur le champ de bataille, soit plus de 300 par jour. A titre de comparaison, l'armée française dispose d'un peu plus de 3   000   avions sans pilote dans ses arsenaux.

Ukrainiens et Russes utilisent essentiellement de petits UAV ( unmanned aerial vehicle , en anglais) d'origine civile, bon marché et disponibles en grand nombre. Ils servent à observer le champ de bataille et à guider les troupes ou les tirs d'artillerie ; certains sont aussi bricolés pour porter de petites charges explosives, larguées ensuite sur des tranchées ou des blindés.

Moins nombreux, les drones-kamikazes jouent également un rôle important. Dotés d’une charge explosive, ces UAV sont lancés au-dessus de la ligne de front sans objectif attribué à l’avance. Moscou utilise des drones russes Lancet-3, ainsi que des Shahed-136, de fabrication iranienne. Dépourvue d’une flotte de guerre digne de ce nom, l’Ukraine nargue l’ennemi avec des engins maritimes sans pilote, des petits kayaks guidés à distance et chargés d’explosifs (450 kilos de TNT).

Signe de l’importance des drones pour leurs opérations, les Ukrainiens comme les Russes se sont organisés pour pouvoir alimenter leurs troupes dans la durée, non seulement en achetant en masse des drones civils sur le marché, mais aussi en mettant sur pied des capacités de production endogènes. Balbutiante au début de la guerre du Donbass, déclenchée il y a dix ans, l’industrie nationale ukrainienne est depuis montée en puissance. A la fin d'août, le ministre de la transformation numérique ukrainien a annoncé qu’une copie du drone russe Lancet avait été mise au point et serait bientôt lancée sous le nom de Peroun, dieu slave de la foudre et du tonnerre. 

Entravée par les sanctions occidentales, qui limitent son approvisionnement en composants électroniques, la Russie est plus à la peine. Mais, selon les services de renseignement américains, Moscou aurait toutefois commencé la construction d’une usine dans la zone économique spéciale d’Alabouga, afin d’y fabriquer des drones-kamikazes de conception iranienne, comme les Shahed-136.

Que sait-on des stocks de missiles russes ?

Il est très difficile, voire impossible, de connaître l’état actuel des stocks de missiles de l’armée russe. Les services de renseignement ukrainiens communiquent régulièrement sur le sujet, mais leurs estimations sont sujettes à caution. 

Selon Andri Ioussov, porte-parole de la direction générale du renseignement du ministère de la défense (GUR), cité par Liga.net , l’armée russe disposait de 2   300   missiles balistiques ou de croisière avant la guerre et en avait encore plus de 900 au début de l’année. A ce total, s’ajoutent, d’après le porte-parole, une dizaine de milliers de missiles antiaériens S-300, d’une portée de l’ordre de 120   kilomètres, et un stock important de S-400, déclinaison plus récente d’une portée trois fois supérieure. En août, Vadym Skibitsky, numéro deux du GUR, avançait le chiffre de 585   missiles d’une portée supérieure à 500   kilomètres.

En ce qui concerne les capacités de production, elles seraient passées à une centaine de missiles balistiques ou de croisière par mois, selon  plusieurs experts . En octobre, le GUR évaluait cette production à 115   exemplaires.

La Russie aurait, par ailleurs, acquis des missiles à courte portée en Iran et en Corée du Nord et continuerait à s’en procurer. Selon l’agence Reuters , qui cite plusieurs sources iraniennes, 400 missiles iraniens de la famille Fateh-110 (300 à 700   kilomètres) lui auraient été livrés depuis janvier, date à laquelle un accord aurait été conclu. On ignore combien de missiles nord-coréens la Russie s’est procuré, mais 24 ont été tirés en Ukraine entre le 30   décembre   2023 et le 7   février   2024, selon le procureur général, Andriy Kostin. D’après les experts qui ont analysé les débris et les trajectoires, il s’agit probablement de KN-23 et KN-24 d’une portée de l’ordre de 400   kilomètres.

Quid des avions de combat F-16 ?

Accédant à une demande de long-terme de la part du président ukrainien, les Etats-Unis ont, en août 2023, donné leur accord au transfert d’avions de combat F-16 à l’Ukraine. S’il existe une flotte potentielle de plus de 300   F-16 dans neuf pays d’Europe – en Belgique, au Danemark, en Grèce, aux Pays-Bas et au Portugal, entre autres –, tous les Etats qui en disposent ne sont pas en mesure d’en céder du jour au lendemain. 

Volodymyr Zelensky avait avancé le chiffre de 42   F-16 promis par les alliés occidentaux à Kiev, mais cette donnée n’a pas été confirmée. Le Danemark en a promis 19. Les 6   premiers ne devaient pas être livrés avant la fin de 2023, 8   autres suivront en 2024 et 5   en 2025, selon la première ministre danoise, Mette Frederiksen. Les Pays-Bas, qui en ont promis aussi, disposent de 42   unités, mais ils n’ont pas précisé combien ils comptaient en céder.

Par ailleurs, les pilotes ukrainiens doivent être formés à ces avions de combat américains. Onze pays alliés de Kiev se sont engagés à prendre en charge des pilotes. L’OTAN a estimé que les soldats ukrainiens ne seraient en mesure d’utiliser les avions en situation de combat qu’au début de 2024, d’autres experts visent plutôt l’été de la même année.

Quel soutien militaire ses alliés fournissent-ils à Kiev ?

Deux ans après le début de la guerre à grande échelle, la dynamique du soutien occidental à Kiev est en perte de vitesse : les aides nouvellement engagées sont en baisse sur la période d’août 2023 à janvier 2024 par rapport à la même période de l’année précédente, selon le dernier rapport de l’Institut Kiel , publié en février 2024. Et cette tendance pourrait se poursuivre,  le Sénat américain peinant à faire voter des aides , et l’Union européenne (UE) ayant eu toutes les difficultés à faire adopter une aide de 50 milliards le 1 er  février 2024, du fait du blocage hongrois. A noter, ces deux paquets d’aide ne sont pas encore pris en compte dans le dernier bilan fait par l’Institut Kiel, qui s’arrête en janvier 2024.

Les données de l’institut allemand montrent que le nombre de donateurs se réduit et se concentre autour d’un noyau de pays : les Etats-Unis, l’Allemagne, les pays du nord et de l’est de l’Europe, qui promettent à la fois une aide financière élevée et de l’armement de pointe. Au total, depuis février 2022, les pays qui soutiennent Kiev se sont engagés à hauteur d’au moins 276 milliards d’euros sur le plan militaire, financier ou humanitaire.

En valeur absolue, les pays les plus riches se sont montrés les plus généreux. Les Etats-Unis sont de loin les premiers donateurs, avec plus de 75 milliards d’euros d’aide annoncés, dont 46,3 milliards en aide militaire. Les pays de l’Union européenne ont annoncé à la fois des aides bilatérales (64,86 milliards d’euros) et des aides communes provenant des fonds de l’Union européenne (93,25 milliards d’euros), pour un total de 158,1 milliards d’euros.

Lorsque l’on rapporte ces contributions au produit intérieur brut (PIB) de chacun des pays donateurs, le classement change. Les Etats-Unis rétrogradent au vingtième rang (0,32 % de leur PIB), bien après des pays voisins de l’Ukraine ou d’anciennes républiques soviétiques amies. L’Estonie prend la tête des aides rapportées au PIB avec 3,55 %, suivie du Danemark (2,41 %) et de la Norvège (1,72 %). Le reste du top 5 est complété par la Lituanie (1,54 %) et la Lettonie (1,15 %). Les trois Etats baltes, qui ont tous des frontières communes avec la Russie ou son alliée la Biélorussie, font partie des donateurs les plus généreux depuis le début du conflit.

Au classement du pourcentage de PIB, la France est vingt-septième, ayant engagé avec 0,07 % de son PIB, juste derrière la Grèce (0,09 %). L’aide fournie par Paris est en recul constant depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie – la France était vingt-quatrième en avril 2023, et treizième à l’été 2022.

Que sait-on des tensions à la frontière entre l'Ukraine et la Pologne ?

Depuis plusieurs mois, les relations sont difficiles entre l'Ukraine et la Pologne. Le transit des céréales en provenance d'Ukraine est au cœur des tensions. Au printemps 2022, la Commission européenne avait mis en place des «   voies de solidarité   »  pour faciliter l'évacuation et la vente de produits agricoles ukrainiens, sans droits de douane, vers l'Afrique et le Moyen-Orient. Mais «   depuis le début du conflit, ce sont près de 50 % des céréales ukrainiennes qui transitent ou achèvent leur parcours dans l'Union européenne (UE), selon la Fondation Farm, cercle de réflexion autour des questions agricoles mondiales. Or, ces céréales affichent un prix beaucoup plus bas que le blé produit en UE, notamment dans les pays d'Europe centrale   ».

Arguant que ces céréales déstabilisent le marché local et donc les revenus de leurs agriculteurs, la Pologne, la Bulgarie, la Hongrie, la Roumanie et la Slovaquie avaient bloqué unilatéralement leurs importations en avril 2023. Un embargo que Bruxelles avait accepté, à condition qu'il n'empêche pas le transit vers d'autres pays et qu'il ne dure que quatre mois. Estimant que le problème de fond n'avait pas été réglé, Varsovie a décidé de ne pas rouvrir sa frontière aux céréales ukrainiennes à la fin de l'été, alors que Bruxelles estimait que l'embargo n'avait plus de raison d'être car ses analyses montraient «   qu'il n'y avait plus de distorsion des marchés nationaux pour les céréales   » .

Les agriculteurs polonais bloquent depuis la frontière entre l'Ukraine et la Pologne pour empêcher les camions ukrainiens d'entrer sur le territoire national, les protestataires réclamant un  «   embargo complet   » sur les produits agricoles et alimentaires ukrainiens. Ils dénoncent notamment l'explosion de leurs coûts de production alors que silos et entrepôts sont saturés et que les prix sont au plus bas. Le président ukrainien estimait au début de 2024 que le blocus de la frontière polonaise témoignait de « l’érosion de la solidarité » envers son pays, et a réclamé des pourparlers avec la Pologne.  « Seul Moscou se réjouit » de ces tensions, a-t-il aussi affirmé, dénonçant  « l’apparition de slogans ouvertement pro-Poutine ».

Lecture du Monde en cours sur un autre appareil.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  Continuer à lire ici  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe .

Lecture restreinte

Votre abonnement n’autorise pas la lecture de cet article

Pour plus d’informations, merci de contacter notre service commercial.

  • Longs Formats
  • Newsletters
  • Météo de l'Energie
  • Jeux concours
  • BFMTV et vous
  • Témoins BFMTV
  • L'info en vrai
  • BFM Pratique
  • Comparateur
  • Devenir Annonceur
  • Annonces légales
  • Élections européennes
  • Police-justice
  • International
  • Élection américaine 2024
  • JO Paris 2024
  • Environnement
  • BFM Business
  • BFM Régions
  • RMC Découverte

Législatives : le RN aux portes du pouvoir - 10/06

Sur le même sujet.

Le mince espoir d'une alliance à Gauche - 10/06

Le mince espoir d'une alliance à Gauche - 10/06

Législatives : le RN aux portes du pouvoir - 10/06

Macron peut-il éviter la cohabitation ? - 10/06

D-Day : 80 ans après, le monde se souvient - 06/06

D-Day : 80 ans après, le monde se souvient - 06/06

Macron au 20H ce soir : l'opposition s'insurge - 06/06

Macron au 20H ce soir : l'opposition s'insurge - 06/06

La Rochelle : 12 enfants fauchés à vélo - 05/06

La Rochelle : 12 enfants fauchés à vélo - 05/06

Roissy : arrêté, il préparait des explosifs - 05/06

Roissy : arrêté, il préparait des explosifs - 05/06

Le Pen sereine et confiante avant dimanche - 05/06

Le Pen sereine et confiante avant dimanche - 05/06

Européennes : Marine Le Pen invitée de BFMTV - 05/06

Européennes : Marine Le Pen invitée de BFMTV - 05/06

Médecins : feu vert pour la consultation à 30 euros - 04/06

Médecins : feu vert pour la consultation à 30 euros - 04/06

9 juin : Macron s'adresse aux jeunes électeurs - 04/06

9 juin : Macron s'adresse aux jeunes électeurs - 04/06

Saumur : fusillade mortelle pour 80 euros ? - 04/06

Saumur : fusillade mortelle pour 80 euros ? - 04/06

Assemblée : les 2 motions de censure rejetées - 03/06

Assemblée : les 2 motions de censure rejetées - 03/06

Cercueils à la tour Eiffel : l'ombre de Moscou - 03/06

Cercueils à la tour Eiffel : l'ombre de Moscou - 03/06

COMMENTS

  1. Gare de Paris-Nord à Tour Eiffel

    Vous avez 4 manières de vous rendre de Gare de Paris-Nord à Tour Eiffel. La moins chère est en ligne 32 bus via Square Montholon, ce qui coûte $2. La plus rapide est en taxi, ce qui prendrait 9 mins.

  2. Gare du Nord Tour Eiffel en métro

    Le trajet le plus rapide en métro parisien au départ de Gare du Nord et à destination de Tour Eiffel est parcouru en 30 minutes. Cet itinéraire emprunte bbbbb la ligne de RER et la ligne . Il comporte un seul changement à la station St-Michel Notre-Dame. L'itinéraire complet traverse 8 stations.

  3. Tour Eiffel Gare du Nord en métro

    Le trajet le plus rapide en métro parisien au départ de Tour Eiffel et à destination de Gare du Nord est parcouru en 30 minutes. Cet itinéraire emprunte bbbbb la ligne de RER et la ligne . Il comporte un seul changement à la station St-Michel Notre-Dame. L'itinéraire complet traverse 8 stations.

  4. Plan d'accès, transports : se rendre à la tour Eiffel

    Gagnez du temps, achetez vos billets sur internet. Plan de situation et calcul d'itinéraire pour vous rendre à la Tour Eiffel, à pied, en vélo, en métro, en bus, ou en voiture.

  5. Itinéraires

    Trouvez l'itinéraire le plus rapide entre deux points pour préparer vos déplacements à Paris et en Ile-de-France : Bus, Métro, RER, Noctilien, ...

  6. Comment aller à Tour Eiffel à Paris en Bus, RER, Métro ou Tram

    Consultez cette liste d'arrêts les plus proches de votre destination: Tour Eiffel; Iéna; Monttessuy; Rapp - la Bourdonnais; Champ de Mars Tour Eiffel; Pont D'Iéna; Bir-Hakeim. RER: C Métro: 6 9 Bus: 30 42 72 82 86 92 69

  7. Trajet Gare du Nord

    L' arrêt de bus Gare du Nord est situé à une distance de 5,070 km de la destination Tour Eiffel. A pied, le temps de trajet entre les deux arrêts est estimé à 1 h 08 mn. Localisation (adresses) des arrêts de bus de Gare du Nord et correspondances éventuelles.

  8. Meilleur itineraire depuis ou vers la gare Paris Gare du Nord

    Situé à 27 km au nord-est de Paris, CDG est le plus grand des deux. Comptez 42 min pour vous y rendre en voiture et 34 min depuis la Gare du Nord, en RER B. Plus petit, ORY est situé à une distance identique de la Gare du Nord. Il est accessible par le RER B (1 heure) et Orlyval (40 min).

  9. Gare du Nord Champs de Mars Tour Eiffel en métro

    Le lieu de départ, Gare du Nord, est situé à une distance de 5,611 km de la destination (Champs de Mars Tour Eiffel). A pied, le temps de trajet entre la station de départ et la destination est de 1 h 15 mn. Accès au métro ou au RER à la gare du nord.

  10. Trajet Tour Eiffel

    De Tour Eiffel à Gare du Nord, meilleur itinéraire en bus : Le trajet le plus rapide en bus au départ de Tour Eiffel et à destination de Gare du Nord est parcouru en 39 minutes . Le trajet Tour Eiffel Gare du Nord en bus de la RATP nécessite un changement à l'arrêt Gare Saint-Lazare.

  11. Horaires de Paris Gare du Nord à Champ de Mars Tour Eiffel

    Horaires de Paris Gare du Nord à Champ de Mars Tour Eiffel : retards de dernière minute, nombre de correspondances, durée des trajets, informations trafic...

  12. Bus Ligne 91 : plan, arrêts et horaires en temps réel

    Le bus 91 traverse Paris, de la station Montparnasse 2 - Gare TGV à la Gare du Nord. La ligne est opérée par la RATP et se situe en zone tarifaire 1. La ligne de bus 91 est pratique pour les voyageurs puisqu'elle relie cinq gares de Paris ! Les gares Montparnasse, d'Austerlitz, de Lyon, de l'Est et du Nord sont toutes sur son ...

  13. Comment aller à Tour Eiffel à Paris en Bus, Métro, RER ou Tram

    Comment se rendre à Tour Eiffel en Métro? Cliquez sur la ligne de Métro pour connaitre les directions étape par étape avec des plans, heures d'arrivée et horaires mis à jour.

  14. Comment aller à Tour Eiffel à Paris en Bus, Métro, RER ou Tram

    Les métro stations les plus proches vers Tour Eiffel à Paris est Bir-Hakeim and Trocadéro. C'est à 6 min de marche. Quelle est la arrêt de bus pour Tour Eiffel à Paris? L'arret le plus proche bus arrêt pour Tour Eiffel à Paris est Champ de Mars. C'est à 1 min de marche. À quelle heure est le premier Métro à Tour Eiffel à Paris ?

  15. How To Get from Gare du Nord to Eiffel Tower

    The only direct option between Gare du Nord to Eiffel Tower is a private taxi and the service from T2 Transfer will get you there in style. Operating a fleet of brand new luxury vehicles and with fully licensed and professional drivers you can be assured of an enjoyable transfer.

  16. Jeux Olympiques : les anneaux sur la Tour Eiffel en ...

    Quatre sites français d'ArcelorMittal, dont ceux de Dunkerque et de Denain, ont uni leurs efforts pour fabriquer les anneaux olympiques accrochés la nuit de jeudi à vendredi sur la Tour Eiffel.

  17. Cercueils déposés au pied de la tour Eiffel

    Dans un message interne adressé ce dimanche aux salariés de la tour Eiffel - que Le Parisien a pu consulter -, on apprend que cet « incident » s'est produit « en bordure d'accès du ...

  18. Gare du Nord to Eiffel Tower Trains

    Trains run every 10 minutes between Gare du Nord and Eiffel Tower. The earliest departure is at 10:14 in the morning, and the last departure from Gare du Nord is at 15:59 which arrives into Eiffel Tower at 16:17.

  19. JO de Paris 2024 : quelles seront les 140 stations de métros et RER à

    "Très fréquenté", "extrêmement fréquenté" et "à éviter". Environ 140 stations de métros et RER sur près de 450 à Paris et en proche banlieue seront surfréquentées lors des JO. C'est ...

  20. Champs de Mars Tour Eiffel Gare du Nord en métro

    Le lieu de départ, Champs de Mars Tour Eiffel, est situé à une distance de 5,611 km de la destination (Gare du Nord). A pied, le temps de trajet entre la station de départ et la destination est de 1 h 15 mn. Tous les itinéraires en métro ou RER vers Gare du Nord.

  21. Macron peut-il éviter la cohabitation ?

    VIDÉO - Emmanuel Macron peut-il encore éviter une cohabitation avec le Rassemblement national ? C'est la question du soir, car nous votons les 20 juin et 7 juillet pour désigner nos députés.

  22. La gare du Nord sera-t-elle prête pour les JO

    TRANSPORTS. L'été dernier, il a été promis que la gare du Nord serait prête pour accueillir les JO et les nombreux touristes venant séjourner à Paris. Sauf qu'à près d'un mois des ...

  23. En direct, guerre en Ukraine : le pays a perdu la moitié de sa

    Selon le président ukrainien, 80 % de la production thermique et un tiers de la production hydroélectique ont été détruits par les frappes russes, qui ont visé ces derniers mois de ...

  24. Eiffel Tower to Gare de Paris-Nord

    You can take a vehicle from Eiffel Tower to Paris Nord via Champ de Mars Tour Eiffel and Saint-Michel Notre-Dame in around 23 min. Alternatively, Bus RATP operates a bus from Iéna to Gare de l'Est every 20 minutes. Tickets cost $2-4 and the journey takes 38 min.

  25. En direct, guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky annonce être arrivé

    Zelensky annonce être arrivé en Allemagne pour rencontrer Olaf Scholz. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, est arrivé lundi soir à Berlin, où il rencontrera le chancelier Olaf Scholz ...

  26. Législatives : le RN aux portes du pouvoir

    VIDÉO - Le Rn est prêt à prendre le pouvoir. C'est à l'issue des élections législatives convoquées les 30 juin et 7 juillet à la suite de la dissolution de l'Assemblée nationale par le ...